Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Être une commune Maya, qu’est-ce que cela signifie ?

Être une commune Maya, qu’est-ce que cela signifie ?

Les communes comme les provinces Maya s’engagent à maintenir et à développer des espaces propices à la vie des abeilles. Elles organisent également des actions de sensibilisation vers un large public et visent à établir une relation privilégiée avec les apiculteurs.

S’inscrire dans le Plan Maya consiste à semer et planter des végétaux mellifères. Les vergers, prés fleuris, haies indigènes sont autant d’aménagements bénéfiques pour les abeilles. Les communes et provinces Maya devront ainsi planter au moins 20% de fleurs mellifères dans leurs différents parterres, bacs et parcs publics.

La sensibilisation à la protection des abeilles passe notamment par la rédaction d’articles adaptés aux petits et aux grands ainsi que par l’organisation de la « Semaine de l’Abeille » ou de journées rencontres avec les apiculteurs. Les communes Maya s’engagent à mettre à disposition des apiculteurs des sites capables d’accueillir leurs ruches.
Les communes et provinces Maya s’inscrivent également dans la convention « Bords de routes-Fauchage tardif » qui garantit une floraison naturelle et une faune diversifiée.
Suite à l’interdiction d’utilisation des pesticides, les communes doivent mettre en place un plan de gestion différenciée.

Comines-Warneton s’est engagée en 2011 et poursuit depuis son engagement de protection et de maintien de la population de butineurs sur son territoire !

 

Pour les particuliers

Un jardin en bonne santé est l’essence même de la biodiversité ! Une végétation spontanée et équilibrée constitue un habitat privilégié pour les insectes pollinisateurs. Mais comment entretenir notre jardin naturel sans utiliser de pesticides ? Quelques gestes élémentaires suffisent :

  • Invitez les prédateurs naturels : Les insectes et les oiseaux sont des prédateurs naturels qui consomment ou parasitent les nuisibles. Les plantes mellifères et les arbres fruitiers sont un régal pour ces petits gourmands.
  • Privilégiez les plantes robustes résistantes aux ravageurs et aux maladies : Certaines plantes sont particulièrement sensibles aux ravageurs et aux maladies. Remplacez-les par des végétaux plus robustes !
  • Créez un milieu diversifié : Dans la nature, proies et prédateurs tendent à s’équilibrer. Plantez des espèces végétales très diversifiées afin d’accueillir le plus grand nombre d’habitants utiles à la biodiversité !
  • Enrichissez vos sols avec du compost : Le compost est le fertilisant le plus respectueux de l’environnement ! Les engrais naturels serviront de compléments au compost : résidus de végétaux ou d’animaux ou encore de la roche broyée. En plus de nourrir les plantes, ces engrais naturels stimulent la biodiversité des sols et contribuent à réduire nos déchets !

 

Personne de contact : 

Tiffany douchies - service environnement - 056/56 10 76
dGlmZmFueS5kb3VjaGllc0B2aWxsZWRlY29taW5lcy13YXJuZXRvbi5iZQ==