Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Services communaux / Gestion des cimetières / Projet de stèle mémorielle
Actions sur le document

Projet de stèle mémorielle

Description détaillée du projet :

Afin de répondre à l’appel à projets 2008, relatif aux funérailles et sépultures, lancé par Monsieur Philippe COURARD, Ministre des Affaires intérieures et de la Fonction publique, la Commission de Sauvegarde du Patrimoine Architectural des Cimetières de Comines-Warneton a décidé de proposer la réalisation d’une stèle mémorielle pour le cimetière de Comines inscrivant ainsi son projet dans l’axe consacré à l’aménagement d’espaces cinéraires, comme proposé par le Ministre COURARD. Ce projet a été réalisé en intégrant les vestiges du calvaire d’origine.

Le calvaire funéraire du cimetière de Comines centre était une belle structure, imposante, de plus de 8 mètres de hauteur, installée, comme il en était la tradition, dans l’axe dudit cimetière.

p1110069 copie small

Ce calvaire a été  gravement endommagé en 1917 suite aux bombardements. Après examen des restes encore conservés de cette structure, ne persistent qu’une belle stèle volumétrique portant les armoiries de la ville, des fragments de croix en fer forgé et quelques éléments du Christ, dont le torse, la tête et des parties de bras et de jambes.

Ayant fait procéder à l’installation d’un ossuaire en zone terminale axiale du cimetière et à l’ agrandissement dudit cimetière, la ville de Comines-Warneton et son échevinat des cimetières, par l’action de la Commission, ont désiré faire construire un nouveau monument mémoriel.

Les éléments originaux du calvaire étant insuffisants pour permettre une rénovation à l’identique, la Commission de Sauvegarde du Patrimoine Architectural des Cimetières a dès lors décidé de proposer de récupérer le torse du Christ d’origine et de l’intégrer dans une nouvelle stèle mémorielle.

photo 162 small


Le projet de stèle mémorielle a été réalisé par un artiste ferronnier local, Monsieur Pierrick ODAERT, titulaire d’un graduat en Arts Plastiques.

Cette réalisation originale, intégrant le patrimoine ancien dans une réalisation contemporaine marque l’emplacement de l’ossuaire du cimetière de Comines et permet à la fois de mettre en valeur l’ossuaire et le site lui-même.

La volonté de la Commission de Sauvegarde du Patrimoine Architectural des Cimetières de Comines-Warneton est que la stèle mémorielle réalisée ne constitue pas un symbole exclusivement chrétien, mais puisse être appropriée par chacun, quelles que soient ses convictions religieuses ou philosophiques. Il a dès lors été proposé que les symboles des cultes reconnus (catholique, protestant, anglican, israélite, islamique et orthodoxe) ainsi que celui de la laïcité soient gravés sur la stèle mémorielle. Dans le même ordre d’idée la citation latine suivante « tempore diruta omnibus resurgo anno MMIX » est inscrite sur le monument.

Cette stèle mémorielle est intégrée dans un aménagement réalisé par les services techniques communaux sur base d’un projet conçu par le service Cimetières en partenariat avec Monsieur ODAERT. L’éclairage de la stèle et la  pose, à l’arrière de celle-ci, de plaquettes reprenant les noms des personnes dont les restes sont placés en ossuaire compléteront l’ouvrage.

L’exécution des travaux de l’ensemble du projet a été réalisée en partenariat entre les services techniques communaux et M. ODAERT. La mise en valeur lumineuse de la stèle mémorielle fonctionne via un système d’éclairage autonome, alimenté par l’énergie solaire.